Vidéo - Le coca light m'a tué : dangers de l'aspartame

par GUILLAUME FOURNEL

Qu’est-ce que l’aspartame ?

C’est un édulcorant de synthèse, mentionné sur l’étiquette d’un produit par le code E951.

Son pouvoir sucrant est 200 fois supérieur à celui du sucre classique.

Ses 3 composants sont :

- l’acide aspartique

- la phénylalanine

- le méthanol.

Il est présent aujourd’hui dans plus de 6000 produits de consommation courante : soda light, yaourts allégés, chewing-gums, médicaments…

90% de la production mondiale actuelle d’aspartame est effectuée en Chine.

Son histoire

L’aspartame a été découvert par hasard en 1965 par la société Searle, alors qu’elle effectuait des recherches dans un domaine très différent.

L’autorité publique en charge de l’autorisation de mise sur le marché de ce type de produit (la FDA), l’a d’abord accepté pour un usage dans des produits secs.

Puis, sous la pression de différentes institutions de santé, la FDA a ouvert une nouvelle étude visant à déterminer la véritable dangerosité du produit. Décelant de très nombreuses incohérences dans la première étude présentée par Searle, la FDA interdit l’aspartame sur le marché en 1976.

Suite à la persévérance de Searle dans sa volonté de faire autoriser l’usage de l’aspartame, et à différents changements de direction et de gouvernement, l’aspartame est finalement autorisé à nouveau. Il l’est d’abord dans les produits secs, puis dans les boissons.

En résumé, depuis 30 ans, l’aspartame est autorisé avec une dose journalière recommandée de 40mg / kg , basée sur des études truffées d’erreurs et n’ayant jamais été rendues publiques.

Aujourd’hui, en Europe

Depuis 2002, l’EFSA (agence européenne de sécurité des aliments) a autorisé l’usage de l’aspartame dans plusieurs produits alimentaires.

Pourtant, de nombreuses études, menées en Italie ou encore au Danemark, ont à nouveau démontré la nocivité de l’aspartame, tant sur des animaux que sur des sujets humains.

Enfin, il est important de préciser qu’aucune étude sérieuse n’a jusqu’à présent démontré l’utilité de l’aspartame et son efficacité dans le cadre d’une perte de poids.

Zoom sur le Coca Light

Ses composants :

- acide phosphorique : très acide, il va favoriser l’ostéoporose ou l’insuffisance rénale

- caramel : sucre cuit de façon chimique

- benzoate de sodium : favorise l’asthme ou encore l’hyperactivité chez les enfants

- bisphénol A : perturbateur endocrinien

- édulcorants : aspartame et acésulfame K(considéré comme cancérigène).

Attention ! En dehors des édulcorants, les ingrédients contenus dans le Coca Light sont identiques à ceux du Coca « normal ».

Plutôt que de vous réfugier dans l’un ou dans l’autre pour étancher votre soif de soda, essayez donc plutôt de remplacer ce geste par un grand verre d’eau pétillante à laquelle vous ajouterez quelques gouttes de jus de citron.

Cela fonctionne très bien !

Les édulcorants et sucres naturels

La stevia

Pour ceux d’entre vous qui ne sauraient pas se passer du goût sucré, vous pouvez utiliser sans risque la stevia, édulcorant naturel.

Plante originaire d’Amérique du Sud, elle a un goût très sucré. L’extrait de la plante est utilisé comme édulcorant naturel.

Le sirop d'agave

Vous pouvez également utiliser le sirop d’agave, issu de la sève d’un cactus du Mexique et ayant un pouvoir édulcorant très élevé.

Attention cependant à ne pas en abuser car il contient du fructose.

Le miel

Le miel est également un très bon sucrant naturel, aux vertus anti-oxydantes.

Le sucre de canne non-raffiné

Le sucre de canne complet, non-raffiné, est quant à lui le « meilleur » sucre que vous puissiez utiliser.

L’addiction au sucre

Des études très sérieuses ont démontré que la satisfaction que pouvait nous apporter le goût du sucre était très semblable à celle procurée par de la drogue.

Il existe donc une véritable forme d’addiction au sucre, dont il faudra essayer de vous défaire au maximum plutôt que de pallier avec des produits édulcorés pour combler votre « manque » !