"Pour arrêter de fumer, il suffit d'une belle histoire", par Eric Pornin.

par ERIC PORNIN

Vous avez tout essayé pour arrêter de fumer, mais en vain. Pourtant il vous suffit d’une heure et trente minutes pour arrêter définitivement ! Comment faire partir en fumée votre mauvaise habitude ? Eric Pornin est hypnothérapeute à Paris. Avant ? Il gérait des centres d’appels ! Il y a quelques années il exerçait à l’Île Maurice. Un changement de décor et de métier étonnant pour ce businessman passionné reconverti en thérapeute !

Peux-tu me planter des aiguilles dans la gorge sans que je ne le sente ?

Ça c’est ce qu’on voit à la télé ! Les hypnotiseurs choisissent volontairement des personnes très suggestibles et plutôt exhibitionnistes. C’est à dire que leur inconscient accepte l’idée de se faire « manipuler » devant une foule. Dans l’hypnose de spectacle, le but est de faire rire le public ! Je suis plutôt contre parce que cela donne parfois une mauvaise image de l’hypnose.

Ma passion, c’est l’hypnose Ericksonienne. Ça n’a rien à voir. Elle est plus douce, basée sur l’écoute, l’empathie, etc. Et je peux vous garantir qu’aucun de mes clients n’accepterait de faire la poule si je le lui demandais, contrairement à ce qu’on voit à la télé.

Pourquoi quitter le monde de l’entreprise pour devenir hypnothérapeute ?

C’est vrai que c’est un univers différent... [Rires] D’abord il faut s’intéresser à l’autre, à l’être humain. Il faut avoir un petit côté psychothérapeute, c’est à dire aimer écouter les gens parler de leurs difficultés. 60% des clients sont émus aux larmes lors de la première séance. Ils se lâchent complètement, comme chez un psy, en fait.

Donc, il faut arriver à garder un peu de distance avec les personnes, malgré notre empathie. Parce que sinon, à raison de 5 ou 6 personnes dans la journée, nous deviendrions totalement dépressifs ! [Rires]

Donc tu soignes avec l'hypnose ?

La personne s’est engagée à venir, c’est donc qu’elle a un trouble et qu’elle croit en l’hypnose pour y remédier. C’est un bon début. L’hypnose ne marche que si la personne est persuadée que ça va marcher. Pourquoi ? Parce que c’est l’inconscient qui dirige.

Comment ça se passe pour arrêter de fumer ?

La personne va arriver et nous allons aborder une 1ère phase qui s’appelle l’anamnèse. 30 minutes durant lesquelles je lui pose des questions : « Pourquoi voulez-vous arrêter de fumer ? », « Pourquoi avez-vous commencé la cigarette ? » À partir de là, c’est un peu comme dans les entretiens d’embauche : les 10 premières minutes sont souvent dédiées à des réponses toutes faites.

Mais au fur et à mesure, la personne va dévoiler sa vie privée. Après une demi-heure, les gens se sentent libérés, comme envoutés ! C’est à ce moment là que commence véritablement le travail …

Comment fais-tu pour dialoguer avec l'inconscient ?

On utilise des métaphores telles que : « Vous êtes sur une plage magnifique, le ciel est bleu. Il y a de petits nuages, vous sentez le sable chaud qui vous masse la plante des pieds. Depuis la plage, vous voyez un jardin. Il y a 2 fontaines : à gauche, une fontaine est terne, triste, délabrée. À droite une fontaine en cristal, merveilleuse, scintillante.

Allez-y, dirigez-vous vers la fontaine de gauche. Vous voyez dans l’eau grisâtre votre futur négatif, en tant que fumeur… ».

Je vous passe les détails : les dents qui se déchaussent, la peau qui devient sèche et ridée, la vie qui raccourcit, etc.

L’inconscient est comme un enfant, il faut que cela lui plaise ! Eric Pornin, Hypnothérapeute

Il faut lui donner des images claires. Une fois qu’il a compris, je vais lui dire de prendre par terre un magnifique caillou pour casser la fontaine de gauche. On lance la pierre, et la fontaine est cassée. Le futur négatif est détruit !

Je demande à la personne d’aller vers la fontaine de droite ; c’est là que j’utilise les informations recueillies lors de l’anamnèse. En général les femmes qui n’ont pas de compagnon se voient avec l’homme de leur vie qui s’occupe d’elles. Elles ressentent un plaisir affectif immense puisqu’elles ont arrêté de fumer et qu’elles sont libres et aimées. L’important c’est de faire du bien à l’inconscient pour que la personne se dise que c’est génial !

« Vous partez du jardin, vous fermez le portail, vous retournez sur la plage, vous êtes une nouvelle femme ! C’est génial et vous avez arrêté de fumer ». Puis on lui demande de répéter une phrase du style : « Je respirerai de l’air pur pour le reste de ma vie ! ». On évitera d’utiliser les mots « fumer » ou « cigarette », sinon le conscient reprendrait le dessus.

Ça parait incroyablement simple ...

L’inconscient dirige tout ! Nous, notre travail c’est de transformer un inconscient négatif en un inconscient positif.

Pour vous donner un exemple, un monsieur m’a écrit un mail très gentil l’autre jour en me disant : « C’est fou, je n’ai plus envie de fumer ! Je vous avoue, je ne comprends pas pourquoi, ça paraît fou ! Pourtant je n’ai pas l’impression qu’il se soit passé grand-chose... ». C’est vrai que ce monsieur était particulièrement méfiant. C’est un informaticien, un cartésien. Il me dit « les gens autour de moi n’en reviennent pas ».

Et ce monsieur je n’étais vraiment pas certain qu’il réussisse... D’autres disent « Oui, oui c’est formidable » et puis rappellent 1 semaine après en disant « Écoutez, je n’ai pas pu résister, j’ai fumé ».

La sensation de "manque" n’est pas physique ?

Absolument pas ! D’ailleurs on en parle pendant l'anamnèse. Avec la cigarette, il faut comprendre qu’il n’y a pratiquement aucune dépendance physique. Mais je sais bien que pour ceux qui fument, cela paraît fou ! La seule dépendance qu’on a, est une dépendance affective inconsciente, c’est tout.

Quelqu’un qui prend de l’héroïne, si vous le privez de sa substance pendant 6 heures vous allez voir qu’il va faire des crises fortes, voire même une crise qui peut entamer le pronostique vital. Moi j’ai souvent pris l’avion pour aller à l’Ile Maurice: je n’ai jamais vu quelqu’un être malade parce qu’il ne fumait pas pendant les douze heures de vol ! Pourquoi ? Parce que il n’y a pas de dépendance physique à la nicotine. Le problème c’est qu’on nous a persuadé qu’il y en a une !

L’envie de fumer est beaucoup moins ancrée en l’homme que ce que l’on ne croit. Eric Pornin, Hypnothérapeute

L’inconscient, naïf, se dit « je ne peux plus m’arrêter ». En fait, c’est faux. Ce sont des croyances limitantes construites par l’inconscient. La preuve en est que j’ai arrêté de fumer et que j’arrive à faire arrêter les gens de fumer en à peine 1h30 !

Un dernier conseil pour arrêter de fumer ?

Quand vous fumez, le paradoxe c’est que vous respirez profondément. Chose que vous n’avez jamais l’occasion de faire pendant la journée. Hormis les grands sportifs, on respire rarement à fond. A contrario, quand vous inhalez et recrachez la fumée, vous respirez profondément !

Même si ce que vous inhalez est nocif, votre inconscient assimilera le fait de fumer au fait de respirer, de « s’aérer », de prendre une pause. Donc en réalité, ce n’est pas vraiment la cigarette qui détend, mais bien le fait de respirer en conscience.

Et si vous avez envie de fumer et que vous avez arrêté, il vous suffit seulement de respirer à fond pendant quelques minutes, et l’envie passera.

Évidemment, simplement y penser ne suffit pas ! Il faut vraiment être persuadé que les choses vont changer... et se mettre en action pour les faire changer !

Avec la collaboration de Stephane Millet

Stephane Millet Fasciné par les sciences et disciplines médicales, j’exerce un œil critique sur l’actualité et forcément ce qui touche à la santé. Mon idéal : vivre une vie dynamique faite de voyages initiatiques et d'ouverture d'esprit. Cela requiert des efforts sur soi-même. Une hygiène de vie adéquate, un peu de sport et de bonne humeur sont nécessaires à la quête du saint bien-être.