Comment se faire rembourser ses traitements anti-tabac par l’Assurance Maladie ?

par CHARLOTTE BONNARD

Afin d’accompagner les fumeurs dans leur démarche d’arrêt de la cigarette, le gouvernement français a mis en place un remboursement partiel des traitements anti tabac. Il a pour objectif de pousser les fumeurs à arrêter, en diminuant le coût de ces traitements. En effet, ils sont souvent relativement chers et peuvent décourager les fumeurs par leur tarif. Stopper sa consommation de cigarette est déjà un processus difficile lorsqu’on souffre d’une addiction à la nicotine, c’est pourquoi l’Assurance Maladie a développé cette aide, qui donne un petit coup de pouce à ceux qui trouvent la motivation pour arrêter.

Comment savoir si vous êtes l'élu ?

Cette aide rentre dans le cadre de la lutte contre le tabagisme, elle s’adresse donc à tous les fumeurs désirant arrêter de fumer, sans condition d’âge ou de ressources. Il suffit de décider de stopper la cigarette et de voir son médecin généraliste pour bénéficier de cette subvention.

Quels sont les traitements concernés ?

Les produits pris en charge (partiellement) sont uniquement ceux reconnus par l’assurance maladie. Cet organisme édite régulièrement la liste des traitements qu’elle accepte de rembourser en partie. Patchs, gommes, pastilles et inhalateurs sont les types de traitement qui sont reconnus par l’assurance maladie. La liste des produits remboursable est disponible sur le site internet de l’assurance maladie.

Devez-vous avancer les fonds ?

Avez-vous vos finances en mains ?

L’assurance maladie accepte de rembourser

ces traitements s’ils sont sur prescription médicale

uniquement ou prescription par une sage-femme. Le plafond pour ces produits est de 50€, et depuis le 1er septembre 2011,

il est de 150€ pour les femmes enceintes.

Une fois la consultation médicale effectuée, il faut se rendre en pharmacie afin de récupérer le traitement en question. Ce type de prise en charge exclue l’utilisation du tiers payant. Vous devrez donc vous rendre en pharmacie, régler le montant des produits qui vous ont été prescrits, et transmettre la demande de remboursement. Deux choix sont alors possibles : soit votre pharmacien effectue directement la demande à l’aide de votre

carte vitale

, ou la transmet de façon électronique. Soit vous devez retourner la fiche de soins papier auprès de votre caisse d’assurance maladie.

Si l’assurance maladie ne prend pas en charge la totalité du traitement, la part remboursée par la peut être complétée par votre mutuelle santé. Elles sont nombreuses à proposer de rembourser une partie de ces traitements dans le cadre de la lutte contre le tabagisme. Renseignez-vous donc afin de savoir si la mutuelle que vous avez souscrite propose ce type de service.