Quels sont les bienfaits du Yoga et du Taï Chi pour votre dos ?

par STEPHANE MILLET

Le déclenchement d’une douleur aiguë dans le dos du type lombalgie ou sciatique est un signal d’alarme. Il vous alerte qu’il y a quelque chose qui ne va pas dans la façon dont vous mobilisez votre dos au quotidien.

Une fois le pic de douleur franchi il est dès lors nécessaire de se remobiliser et de faire attention aux postures que l’on adopte. Mieux encore il est fortement conseillé de repenser la façon dont vous envisagez toute activité physique. Pour ce faire, il existe deux outils très intéressants issus de la tradition asiatique que sont le Yoga et le Taï-Chi. En savoir plus ?

Une meilleure hygiène de vie pour votre dos

Renforcement – étirement – relaxation – respiration sont les 4 points clés du Yoga et du Taï-Chi. Pour les deux pratiques il s’agit de réaliser un enchaînement de positions faisant travailler de plusieurs façons le corps.

Le Yoga demande la patience de s’installer dans des asanas particuliers , des postures bien définies qui auront pour effet de faire travailler certaines parties du corps.

« Il faut ressentir s’il y a un problème quelque part dans notre corps et pour cela il faut s’installer dans la posture, pouvoir sentir son corps. » C.Duquenoy.

En parallèle, le Taï-Chi lui est un art martial dénué de violence, une danse qui se caractérise par la fluidité des mouvements. Dans les deux cas l’enchaînement se fait lentement, en douceur, ne mettant surtout pas à mal les ligaments et les articulations. Les effets attendus sont nombreux et indispensables pour lutter contre le mal de dos :

« Il y a plein d’élèves qui le confirment. Il y a un travail d’élimination grâce aux positions et à la respiration. On travaille les muscles en profondeur, pas en volume, et le travail se fait également sur le plan digestif. Par la suite, on adopte souvent un régime alimentaire plus sain. » C.Duquenoy.

Des pratiques relativement sportives !

Le cours de yoga contre le mal de dos

Lorsqu’ils souffrent du dos, certains sont pris d’une soudaine motivation louable et cherchent à se muscler correctement le dos. Rares sont ceux qui pensent au Yoga et au Taï-Chi, ils se ruent chez leur kinésithérapeute pour faire de la musculation. Or les kinésithérapeutes de Côté Kiné à Toulouse nous confiaient que dans certains cas, ils sont moins compétents que l’enseignant de yoga pour soulager un mal de dos chronique.

La pratique du yoga viendrait en effet dans la continuité du traitement que les premiers pourront vous prescrire. Ce sont des pratiques bien plus sportives qu’il n’y paraît. Il ne s’agit pas ici de développer les muscles qui se montrent à la plage mais bien ceux qui rendent possible le fait de s’y rendre pour les lombalgiques.

Les muscles profonds sont enfouis c’est pourquoi en Yoga notamment on tient les positions un long moment afin de les atteindre. L’importance des muscles soutenant la colonne vertébrale (spinaux et paravertébraux) est majeure pour ne pas (ne plus) souffrir du dos.

Le yoga par exemple est parfait pour remuscler les muscles lombaires et dorsaux en adoptant des postures dites « décambrées ». Il ne s’agit pas simplement de se pencher en arrière mais plutôt de s’étirer vers l’arrière avec un travail de préparation aussi important que la posture elle même.

Le rôle de la respiration pour lutter contre le mal de dos

Dans ces deux pratiques, la respiration constitue une base indéboulonnable. Dans le Taï-Chi il s’agit plus d’une respiration au niveau des reins nous confie C.Duquenoy. On inverse la respiration naturelle au niveau de l���abdomen, cela fait respirer les lombaires et cela détend les lombes. Ce travail est absolument primordial pour assurer le bon fonctionnement de notre organisme.

Il faut en effet se détacher de la respiration saccadée qui rythme notre vie. Le souffle bien maîtrisé permet de pratiquer automatiquement un petit massage au niveau du diaphragme (agissant comme un piston naturel) qui facilitera naturellement le transit.

De plus, des muscles bien oxygénés, ce sont des muscles plus forts, qui fonctionnent idéalement pour soutenir le poids de votre colonne vertébrale. Les médecins parlent de « cerveau abdominal » car il y aurait bien un lien entre le ventre et le cerveau.

Et le second grand avantage de se laisser aller aux bienfaits de la respiration c’est que cela laisse le temps pour se concentrer psychologiquement sur sa situation. Comprendre son mal c’est aussi le relativiser. « J’ai mal au dos mais je ne suis pas bloqué, la preuve je fais du Taï-Chi ! ». Inconsciemment, vous commencez à aller mieux.

Ce qui le souhaitent pourront également retenir l’aspect spirituel et donc religieux qui uni ces deux pratiques. Le Bouddhisme est d'ailleurs issu du Yoga.

« Le yoga n’est pas une religion mais il les contient toutes »

Que vous souhaitiez ou non prendre part à cette quête particulière qui caractérise le Yoga et le Taï-Chi, vous adoptez inévitablement une attitude positive dans la vie d'après les enseignants de cette discipline.

"On sort de l’agitation du mental pour rencontrer la conscience et permettre au positif de devenir réalité en soi", Camelia Clavel.

Cela permettrait de réparer des cellules en déclenchant un mécanisme d’auto-guérison.

Dans les deux cas la souplesse et la musculation sont prises en charge adéquatement et le système musculaire et osseux s'améliore peu à peu. Les résultats peuvent être extrêmement rapides : d’après C.Duquenoy, toutes les pathologies sont différentes mais chacune trouvera plus ou moins vite une amélioration réelle. Une aubaine pour ceux qui souffrent du dos depuis prêt de 10 ans n’est-ce-pas ?

Enfin pour finir, mais vous l’aurez nécessairement compris de vous même, mobiliser son corps et son dos de la sorte n’est pas réservé aux personnes souffrant du dos. Nous encourageons toute personne à pratiquer le yoga mais avec précaution. Ces techniques seraient idéales pour prévenir les douleurs et garder la santé.

Avec la collaboration de Eric Pornin

Eric Pornin Eric est à l'origine du site therapeutes.info, il est spécialisé dans la communication au sein de l'entreprise. C'est un coach de vie objectif et bienveillant. Il se sert avec bonheur de l'hypnose et des autres thérapies brèves comme l'E.F.T. et la cohérence cardiaque. Son expérience au sein de l'entreprise servira ceux qui veulent donner un nouvel élan à leur carrière.