Quels dégâts entraînent les postures que nous adoptons au quotidien ?

par STEPHANE MILLET

« Le mal de dos, moi ça me connaît. Ça fait peut-être 20 ans maintenant ... Bon il faut dire que mon travail d’ambulancier ne me laisse pas de tout repos. Toujours à soulever des personnes pour les monter ou les descendre dans l’ambulance : c’est le dos qui charge ! J’avais tellement mal qu’il y a 4 ans je me suis fait opérer mais les douleurs sont tout de même revenues. Encore 6 ans avant la retraite... Pfiou ! »

Si les douleurs de votre dos se font sentir depuis des années, c’est sûrement que vous avez un quotidien où vous sollicitez beaucoup votre dos. Les employés du bâtiment, les standardistes assis(es) toute la journée et les sportifs de haut niveau sont tous dans le même panier. Si votre quotidien n’est pas clément avec votre dos, saviez-vous que vous pouviez l’amadouer ?

La première visite chez un ergothérapeute : le scan !

Si vous rencontrez un ergothérapeute pour des problèmes de mal de dos pour la première fois, ce dernier procédera dans un premier temps une anamnèse où il cherchera à recueillir un maximum d’information sur vous, votre situation dans la vie, vos activités (professionnelles, loisirs etc), vos antécédents traumatiques et les démarches que vous avez entrepris afin de soulager votre mal de dos.

Beaucoup de patients s’orientent ou sont orientés vers les ergothérapeutes afin de bénéficier de leur expertise. Ces derniers portent une attention particulière à vos maux et surtout aux mots que vous utilisez pour les décrire. L’ergothérapeute répond ainsi de façon unique et ciblée à vos attentes de patient souffrant du dos.

Il vous propose une optimisation de vos gestes du quotidien, la seule solution pérenne pour se débarrasser d’un mal de dos. C’est également le traitement que vous recevrez si vous vous rendez dans une école du dos. L’image est belle : une école pour apprendre le fonctionnement optimal de son dos.

“L’ergothérapeute cherche à faire le lien entre la mal dont souffre le patient et la vie que mène ce dernier, les conditions dans lesquelles le patient exécute les tâches de son quotidien”. Carole Beauvallet, Ergothérapeute.

Les conseils des experts à suivre à la lettre

Pour les ergothérapeutes de divers horizons, il est primordial de faire comprendre à leurs patients que, plus que les gestes qu’ils effectuent au quotidien, c’est la façon dont ils les effectuent qui leur déclenche des maux de dos.

Les sollicitations du dos et leurs conséquences

Le travail de l’ergothérapeute est de rééduquer aux gestes du quotidien (contrairement à un kinésithérapeute qui rééduque un mouvement). Pour cela, ce praticien prend en compte la globalité de votre environnement, que

se soit professionnel

(poste de travail, tenu au travail, gestes fréquents...) ou personnel (

position de sommeil,

aménagement de l’espace de vie, matériel utilisé dans les tâches domestiques...).

Il y a de nombreuses précautions à prendre au travail par exemple afin de ne pas se blesser.

Voici une sélection des sources de lumbagos et autres hernies discales :

Les 3 « R » : Rééducation, Réadaptation, Réinsertion

Ces professions paramédicales tendent à rendre la vie des personnes souffrant du dos plus agréable et à leur redonner une connexion avec la société. Carole Beauvallet résume ainsi le métier d’ergothérapeute en trois grands points :

Qui devraient-être les patients ?

Quels sont les patients qui se rendent dans les écoles du dos ? Ce sont souvent des gens qui ont déjà mal au dos ou qui ont souffert par le passé et qui souhaitent apprendre les gestes qui les prémuniront de leur mal de dos.

De façon générale, on retrouvera des personnes en surpoids, des personnes âgées et des personnes souffrant de pathologies biomécaniques particulièrement handicapantes.

En ce qui concerne le seul métier d’ergothérapeute, les problèmes de mal de dos occupent une part importante des demandes. Cependant, bien que l’on retrouve ce genre de conseils dans certaines formations en entreprise de la Croix Rouge, la prévention reste marginale et la plupart des patients des ergothérapeutes sont donc des patients souffrants du dos (ou venant de se faire opérer par exemple).

Pour conclure, voici un condensé des conseils pratiques que nous a confié Carole Beauvallet pour soulager un mal de dos, mieux encore pour le prévenir :

Le commentaire de Christelle Dumas-Grenault, ergothérapeute

Le port d'une ceinture lombaire est justifié si vous portez de lourdes charges de façon régulière, et que cela vous déclenche une douleur.

Mais il est fortement déconseillé de porter une ceinture lombaire de façon systématique (sauf certaines pathologies et sur avis médical) car cela affaiblit la musculature et n’arrange en rien les problèmes de dos.

L'élément clef : l'alternance. Il faut tout au long de la journée alterner les positions et pas uniquement au travail. Par exemple, si vous avez un travail de bureau dans lequel vous passez beaucoup de temps assis, avoir un sport dans le quel vous adoptez la même position (par le vélo par exemple) et que vos loisirs se font assis (TV, ciné, lecture…), vous n’alternez pas les positions.

C'est très mauvais pour votre dos.

Sources internet :
Avec la collaboration de Carole Beauvallet

Carole Beauvallet Carole est ergothérapeute à Toulouse. Son travail consiste principalement à analyser le quotidien de ses patients pour en étudier les pistes d'améliorations. Ses recommandations portent sur la posture et les mauvaises habitudes à oublier. Elle est ainsi amenée à travailler avec tout type de personne : enfants, personnes en situation de handicap, personnes âgées, etc.

Avec la collaboration de Christelle Dumas-Grenault

Christelle Dumas-Grenault Christelle est ergothérapeute à Paris. Elle a créé en 2007 le cabinet Axergo qui rassemble 21 ergothérapeutes expérimentés sur toute la région parisienne. Leurs domaines d'intervention sont principalement l'aménagement du lieu de vie et les troubles de l'apprentissage. Elle travaille aujourd'hui au cabinet Accupation.