Le tabac n’est pas dangereux !?

par STEPHANE MILLET

Nous avons tous été sensibilisés à la dernière campagne de prévention anti tabac du gouvernement. Vous savez ces images et ces messages qui visent à jeter en pleine figure du fumeur une projection de son avenir de malade mourant. Si nous connaissons tous le nouveau design de ces paquets de cigarettes, c’est parce que les fumeurs nous entourent dans la vie du quotidien.

Seulement certains défendent le tabagisme tant bien que mal en descendant la véracité de ces gorges enflammées, de dents et ces organes touchés par la cigarette. Si ces clichés ne sont pas exagérés, ils représentent au moins des cas extrêmes qui ne toucheront pas le commun des fumeurs (mortels donc). Quels sont dès lors les dangers réels du tabac ? Immersion dans la jungle chinoise, premier producteur de plante de tabac au monde.

La composition de la plante

Le tabac pousse sur les grands espaces à une température idéale de 27°. La récolte de tabac se fait durant l’été, avec précaution, et les plantes de tabac « pures » sont amenées à sécher sur des tréteaux de bois spécialement disposés au soleil. Ils peuvent également sécher à l’air pur ou au feu. Cela donne un goût particulier au tabac mais cette partie du processus de fabrication n’apporte pas de toxicité particulière.

La première substance toxique du tabac se trouve dans la constitution même des feuilles de Nicotinia Tabacco. On la retrouve donc dans les cigarettes, les cigares, le tabac à rouler mais également dans les chiques à tabac. La nicotine engendre une dépendance bien connue de tous les fumeurs et en cela qu’elle est particulièrement dangereuse (le tabac est également radioactif, au passage). Les fabricants de tabac ont longtemps caché la présence de polonium 210, substance grandement cancérigène, dans la plante de tabac à des fins commerciales. À titre de comparaison, cette substance radioactive est également utilisée dans des poisons comme celui qui mena en 2006 à l’assassinat de Alexandre Litvinenko par les services secrets russes.

Les plantes de tabac

Les différents traitements

Les racines du tabac absorbent les différents éléments du sol, notamment des engrais qui donnent un goût spécifique au tabac qui fait que vous préférez peut-être le tabac américain au tabac chinois. Ces éléments toxiques se retrouvent immanquablement dans votre organisme à cause de la fumée, malgré le filtre.

Certains de ces engrais sont également radioactifs et cancérigènes. Ainsi les fumeurs passifs subissent bien le même traitement que les fumeurs.

L’assemblage de la cigarette

Il est bien connu que l’ensemble des substances contenues dans une cigarette forment un mélange explosif. C’est d’ailleurs lors de la combustion du tabac que cette toxicité est à son maximum. On retrouve entre autres de l’ammoniaque, du proylène glycol (étonnamment contenu également dans les sauces), etc.

Certaines substances telles que le glycérol ne sont pas dangereuses en elles-mêmes. Mais, si ce composé est présent en très forte quantité, sa combustion entraîne une modification de la substance qui devient alors de l’acroléine, irritante et toxique, on l’utilise pour fabriquer des armes chimiques de guerre !

Il y aurait ainsi 5300 substances toxiques dans la fumée de cigarette. Du monoxyde de carbone et du goudron « évidemment » mais aussi du cyanure d’hydrogène, que vous trouverez également dans votre insecticide favori.

Difficile dès lors de se défendre de la toxicité liée au tabac. Les publicitaires n’ont d’ailleurs pas vraiment tenté de jouer sur l’aspect « bio » que pourrait avoir tel ou tel type de tabac. En effet, la Santa Fe Natural Tabacco présente son tabac « American Spirit », qualifié de bio. De même les cigarettes « bio et équitables » Yuma ont fait leur apparition en Europe, mais elles restent encore très marginales. Ne vous méprenez pas, même fabriqué dans votre jardin, le tabac est toxique !

Sources internet :