Le rôle du stress dans le mal de dos

par STEPHANE MILLET

Au cours d’une journée de travail, il est commun de dire que l’on souffre de son dos à cause des postures que l’on adopte ou bien des efforts que l’on fournit. Tout cela est évidement vrai mais il y a un élément qui passe parfois à la trappe lorsqu’on analyse un mal de dos : le stress. Notre quotidien est une épreuve pour tous et il peut laisser des traces sur nos systèmes immunitaire, nerveux et musculaire. Le saviez-vous ?

Les facteurs psychologiques causant le mal de dos

Le stress chez l’homme est une pathologie polyforme car il y a plusieurs raisons à son apparition. On regroupe sous le terme de stress plusieurs éléments de la vie quotidienne.

L’affection la plus connue est le stress dû au travail. Soumis à des pressions intenses par votre patron ou par d’éventuels collaborateurs, vous êtes débordé. Les deadlines s’accumulent, et vous ne vous en sortez plus. C’est un mal silencieux car même si vous êtes déterminé à en découdre et à combattre les démons qui vous habitent, ce combat peut à son tour vous épuiser.

Une étude de l’institut canadien de l’IRSST prouve que les personnes soumises au stress sont plus enclines à souffrir de mal de dos (lombalgie). Selon cette étude, la réduction du mal de dos passe par une régulation du niveau de travail.

Le temps pour détecter ce facteur du mal de dos peut-être relativement long parce qu’on cherche normalement à exclure tous les autres facteurs possibles avant d’envisager la piste somatique c'est à dire le stress.

Une autre facette du stress est le stress post traumatique. On l’observe après deux types d’évènements principalement : les accidents et les blessures. Cela se matérialise par une perte de confiance en soi et des hésitations lorsqu’il s’agit d’effectuer certains gestes.

Ces prédispositions mentales expliquent les maux de dos dans de nombreux cas. Une étude de la revue Spine statue que quand on force dans certaines situations (état de surprise par exemple), on sollicite quasi automatiquement les mauvais muscles. Il en serait de même lorsque l’on force en étant stressé.

Les dangers de l'hypersollicitation de notre cerveau

En somme, le stress résulte d’une trop grande fatigue liée au travail, mais aussi d’une peur de l’avenir. Ces éléments sont la cause de l’hypersollicitation de nos systèmes nerveux.

"Mais le stress, ça peut être positif aussi non ?"

Le stress ponctuel aura pour conséquence de stimuler les muscles et le système nerveux qui seront alors plus efficaces (on appelle cela l’hypertonie). Mais sur le long terme, les conséquences deviendront rapidement néfastes pour l’organisme. Une personne dont les muscles ne se décontractent pas, même au repos, souffrira à terme de dérèglements internes. Vos muscles fatiguent c'est évident...

Pour aller au fond des choses, une mauvaise évacuation des graisses, couplée à une mauvaise alimentation et hydratation auront à leur tour des effets sur la stabilité émotionnelle et le stress. On ne se sent pas bien, on se voit éventuellement grossir, etc.

Dans de telles conditions, certaines douleurs au dos peuvent commencer à apparaître à moyen terme. À plus long terme, la personne hypersollicitée est sur la pente glissante du burn out.

Quand il arrive à son point de rupture, le corps humain ne peut plus répondre aux diverses sollicitations des systèmes nerveux et musculaire. Et peu à peu la dépression s’installe. Les douleurs présentes à cause d’une mauvaise hygiène de vie sont aggravées et de nouvelles peuvent se développer.

En effet, si vous avez déjà été victime d’un burn out, vous connaissez peut-être ce manque d’envie pour toute activité. On n’a plus la force de rien faire, ce qui a deux conséquences majeures sur notre corps :

Ainsi rester terré de la sorte dans sa dépression constitue un cercle vicieux qui aura pour conséquence d’augmenter votre mal au dos et sa fréquence... D’où l’utilité de connaître les éléments salvateurs qui vous permettront de remonter la pente.

Le travail est une source de stress

La respiration, la relaxation, bien manger, bouger

Des techniques de relaxation faciles à mettre en pratique au quotidien peuvent vous aider à vous renforcer dans votre vie professionnelle et/ou personnelle. Qui plus est, ces éléments sont adaptés car ils s’insèrent à perfection dans un planning serré comme celui d’une personne hyper sollicitée comme vous.

En définitive, le mal de dos est une des conséquences de l’accumulation de stress. Dès lors il est primordial de trouver de moyen de réguler son stress. En effet, le mal au dos est une pathologie contraignante mais rarement handicapante au point de devoir abandonner ses activités favorites.

En ce qui concerne les arrêts de travail à cause d’un burn out ils sont envisageables en fonction de votre situation, et seront dans ce cas diagnostiqués par votre médecin. N’hésitez pas à partager votre état nerveux avec un professionnel de la santé. Il saura vous aiguiller et vous prendre en charge pour vous sortir de ce cercle vicieux. Le meilleur est à venir !

Sources internet :
Avec la collaboration de Vincent Arin Stocchetti

Vincent Arin Stocchetti Masseur Kinésithérapeute DE et Ostéopathe DO en Midi-Pyrénées.

Auteur de 3 ouvrages :

  • « Kiné ou ostéo, qui consulter ? », portraits croisés des 2 professions
  • « Sacrés patients », recueil de nouvelles, présentant un ensemble de portraits fictifs de patients, imaginés à partir de mes souvenirs professionnels.
  • « Soulagez-vous-même vos petites douleurs articulaires », guide d’auto-soins.