Le massage pendant la grossesse, c'est possible ?

par ANAÏS PORTEFAIX

Le massage prénatal vise les mêmes objectifs qu'un massage classique : relâcher les muscles contractés, soulager les points de tension, stimuler la circulation sanguine et le flux lymphatique, et surtout, procurer une sensation de bien-être. La différence c'est que le massage prénatal se destine et est adapté aux besoins des femmes enceintes, dont le corps subit de nombreuses transformations.

Comment s'installer ?

Pour la plupart des femmes enceintes, s'allonger sur le ventre est très inconfortable, et ce dès le début de leur grossesse, quand leur poitrine devient sensible et gonflée. De plus, lorsque leur ventre s'arrondit, les tables de massage ne sont plus adaptées. Cependant, s'allonger sur le dos n'est pas non plus idéal, surtout après 4 mois de grossesse, car le poids de l'utérus exerce une pression trop forte sur les veines qui renvoient le sang des jambes vers le cœur.

Pour toutes ces raisons, les massothérapeutes qui se spécialisent dans le massage prénatal investissent souvent dans des tables spéciales, avec des creux et des coussins qui épousent les formes des femmes enceintes. Mais si vous allonger sur le dos appuie trop sur vos lombaires, ou si vous ne disposez que d'une table de massage classique, mieux vaut vous installer sur le côté, avec un ou plusieurs coussins où reposer votre ventre et l'une de vos jambes..

Quels sont les bienfaits du massage prénatal ?

Les bienfaits thérapeutiques du massage chez les femmes enceintes n'ont pas encore fait l'objet d'études. Mais il est admis que le massage peut contribuer à soulager les douleurs lombaires et les migraines, qui sont fréquentes chez elles. On sait également que le massage réduit le niveau de cortisol (hormone du stress) dans le corps, et favorise la relaxation, ce qui aide à mieux supporter certaines sensations désagréables, même si elles ne disparaissent pas tout à fait.

femme enceinte

Porter un bébé déplace le centre de gravité et fait porter plus de poids sur le dos, la nuque, les abdominaux et les épaules. Au cours d'une grossesse, les ligaments se relâchent et les articulations sacro-iliaques (du bassin) sont moins stables, ce qui modifie la posture, portant le bassin vers l'avant. Lorsque s'ajoute à cela une inévitable prise de poids, il est normal d'

avoir

mal au dos

.

Les massothérapeutes ayant reçu une formation au massage prénatal connaissent les points sensibles chez les femmes enceintes, et sont capables de les soulager. De même qu'ils-elles savent quelles zones et quels gestes éviter. Pour autant, il est essentiel de communiquer avec la personne qui vous masse, pour lui indiquer les endroits à soulager. De même, pendant le massage, n'hésitez pas à signaler toute sensation pénible, et à essayer plusieurs positions jusqu'à trouver la plus confortable pour vous.

Par qui se faire masser ?

Demandez des renseignements à l'hôpital qui vous suit, à vos proches, à vos médecins. Si vous avez déjà un massothérapeute préféré, demandez-lui si le massage prénatal est dans ses cordes, ou si d'autres de ses collègues pourraient vous aider. Demandez surtout toujours l'avis du médecin qui suit votre grossesse avant d'envisager le massage prénatal.

Entre deux séances, vous pouvez demander à votre partenaire de vous masser, car un contact tendre réconforte presque autant qu'un massage professionnel. D'autant qu'il existe de bons ouvrages et vidéos sur le massage prénatal.

Asseyez-vous sur une chaise ou un canapé en posant les avant-bras sur le dossier, afin que votre partenaire vous masse le dos, en faisant des mouvements circulaires, depuis les lombaires jusqu'en haut de la nuque, de chaque côté de votre colonne vertébrale. Sinon, un massage localisé, des pieds et des chevilles, souvent enflées, ou de la nuque apporte aussi une sensation de bien-être, et permet de passer un bon moment, loin des angoisses et des douleurs provoquées par la grossesse.

Jamais si bien servie que par soi-même

Vous pouvez également recourir à l'auto-massage : utilisez une huile végétale bio assez douce et nourrissante, comme l'huile de jojoba par exemple, pour vous masser doucement le ventre au moins 5 minutes par jour. Répétez l'opération une ou deux fois par jour, tout le temps de votre grossesse, pour vous relaxer, hydrater votre peau et éviter les vergetures.

Des huiles végétales adaptées (jojoba, amande douce) sont excellentes pour masser le périnée, afin de le détendre quotidiennement en vue de l'accouchement. Elles soulagent également les poitrines tendues. Ces produits de massage vous seront utiles après l'accouchement, pour tonifier votre périnée et détendre votre poitrine, tout en l'hydratant. Mais aussi pour masser votre bébé et nourrir sa peau.

Quels sont les cas où le massage est déconseillé ?

Mieux vaut éviter de masser les bleus, les écorchures, les plaies, les brûlures, et bien sûr les fractures. Le massage est également déconseillé aux personnes qui ont des caillots sanguins, de l'eczéma ou des allergies. Elles pourraient faire une réaction allergique à l'huile de massage. De même, lorsque vous vous rendrez dans un salon de massage, ne cédez pas à la tentation du hammam ou du sauna. Les massothérapeutes peuvent vous demander un document signé de votre médecin vous déclarant apte à recevoir un massage, alors autant devancer l'appel.

Sources internet :