Êtes-vous sûr de connaître tous les professionnels du sommeil ?

par STEPHANE MILLET

L’insomnie est une maladie relativement grave parce qu’elle peut avoir des conséquences psychologiques très importantes pouvant aller jusqu’à la dépression. C’est pourquoi il est primordial d’avoir recours à un professionnel du sommeil si vous en êtes victime. Même si cette discipline n’est pas représentée par une branche de la médecine à part entière, il est faux de croire que vous n’avez aucun soutien professionnel à qui vous confier.

Le premier recours : le médecin généraliste

Lorsque que vos insomnies commencent à s’intensifier et que vous voyez bien que cela a une influence sur votre état de santé et/ou de concentration, courrez chez votre généraliste.

Les troubles du sommeil sont une affection relativement fréquente pour un médecin et il aura des dizaines de conseils à vous proposer. Saviez vous qu’une chambre aérée et propre était propice au sommeil ? De même, il vous donnera des conseils sur votre alimentation avant de dormir ou sur vos activités diverses et variées (pas d’excitants, pas de télé dans la chambre, etc)

Zoom sur les médecins somnologues

Ce sont des médecins généralistes spécialisés dans le sommeil. Ils sont peu nombreux mais remportent un franc succès. Et c’est un cercle vertueux : bien que chaque patient soit différent, ils suivent un nombre d’insomniaques plus important que la moyenne des autres médecins et ont plus de retours sur expérience. Ils ont donc plus de facilité à vous comprendre, c’est logique !

Après vous avoir interrogé sur vos habitudes et votre hygiène de vie qui sont deux facteurs déterminants de votre sommeil, ce spécialiste du sommeil vous proposera un agenda du sommeil.

découvrez les professionnels du sommeil

Il ne s’agit pas de prendre rendez-vous avec la lune mais plutôt de noter tout au long de la journée quels sont les moments où la somnolence est accrue et également les périodes où vous vous réveillez la nuit.

En parallèle, un appareil d’actimétrie pourra vous être fourni. Ce dernier enregistre vos mouvements et établi une corrélation entre ces derniers et votre sommeil. Vous avez dès lors compris l’utilité de cette étape : le médecin comparera par la suite ces résultats à ceux donnés par votre agenda du sommeil.

En faisant le tour de toutes ces informations, le somnologue sera capable de trouver un traitement le plus adéquat possible à votre pathologie. Idéalement il s’agira d’une solution non-médicamenteuse (comme la luminothérapie) mais si le manque de sommeil est vraiment trop important des recours médicamenteux seront également envisagés (comme les somnifères).

Vous ne connaissez pas tous les professionnels du sommeil

Ne soyez pas offensé par un titre si « aguicheur » mais sûrement informatif. Le sommeil peut se dérégler pour maintes et maintes raisons, c’est pourquoi plusieurs professionnels sont sensibles à cette thématique.

Des associations qui vous veulent du bien

Elles sont peu nombreuses mais de plus en plus influentes ! Elles cherchent par tous les moyens à promouvoir les dangers des troubles du sommeil en France et commencent effectivement à avoir un écho. Si vous souffrez d’insomnie, vous avez peut-être déjà entendu parler d’association comme le Réseau Morphée, les divers centres du sommeil ou l’INSV (Institut National du Sommeil et de la Vigilance).

Vous y retrouverez des conseils de professionnels pour mieux comprendre vos troubles du sommeil. Mieux encore, vous serez sensibilisé et pourrez donc sensibiliser votre entourage aux dangers que constitue l’insomnie.

Saviez vous qu’une étude a déclaré qu’après 18h d’éveil, notre état de concentration est le même que celui d’une personne ayant bu la limite légale d’alcool au volant ?

Sources internet :