5 réflexes simples à adopter maintenant pour épargner son dos !

par STEPHANE MILLET

Le mal de dos est un mal persistant qui touche de plus en plus de monde ! Nos modes de vie ultra chargés et le développement de la « mal-bouffe » sont les causes souvent mises en avant pour expliquer le mal de dos qui nous anime à partir de la trentaine en général. L’arthrose s’installe peu à peu et si on ne fait rien pour l’en empêcher, c’est peine perdue ! Autant dire que vous n’avez sûrement pas l’envie de vous retrouver plié en deux pour votre retraite. Et la solution à prendre en compte dès maintenant bien évidemment, c’est la prévention !

Une alimentation équilibrée : simple mais efficace !

Comme le précise les spots publicitaires du gouvernement, il faut

manger 5 fruits et légumes par jour p

our être en bonne santé ! Et la bonne santé cela veut également dire ne pas avoir mal au dos. Même si ce n’est pas directement le fait d’avoir mangé une salade et une pomme à midi qui vous permettra de soigner votre dos, cela y participe en plusieurs points.

Bien manger pour ne pas avoir mal au dos

Ne vous arrêtez pas de boire (de l’eau) !

Pour un meilleur transit, on vous conseille généralement de boire énormément d’eau. Pas la peine pour autant de vous déplacer en permanence avec un

Camel bag,

vous savez, ces sacs pour marcheurs qui contiennent une réserve d’eau dans le dos. Ce que préconisent les professionnels, c’est de boire régulièrement des petites quantités d’eau dans la journée, entre 1,5L et 2L selon les corpulences. Le rôle de l’eau est évidemment de nourrir les muscles lors d’un effort mais également d’évacuer les toxines qui s’accumulent après l’effort. De plus, les disques intervertébraux sont faits à majorité de l’eau que nous buvons. C’est ce qui fait l’épaisseur des disques que l’on possède entre les vertèbres de notre colonne et qui les empêchent de s’entrechoquer. Ne pas boire assez, c’est donc

une exposition de plus au lumbago..

.

Pratiquez une activité physique régulière pour des bases plus solides

La mobilisation de vos muscles possède plusieurs avantages pour prévenir l’arrivée d’un mal de dos. Tout travail physique, même la marche, permet de brûler des graisses. Et pour plus de résultats ce qui compte c’est d’atteindre les muscles profonds parce que tout en brûlant des calories, vous renforcerez la musculature qui soutient votre colonne vertébrale. À ce titre, vous pourrez par exemple

pratiquer le yoga

qui malgré ses apparences de pratique spirituelle peu physique, est en réalité un moyen incroyable pour cibler les petits muscles les plus profonds. Tout autre sport qui vous permet de vous dépenser sera également synonyme de bien-être mental, ce qui ne peut pas être une tare dans votre quotidien stressant. En parallèle le sport permet également une mobilisation articulaire lors de la pratique puis lors des étirements. Ainsi vous gardez vos articulations en mouvement, ce qui vous permettra inévitablement de retarder l’apparition d’arthrose pouvant être source d’ostéoporose chez la femme, de

cyphose

chez l’homme, etc.

Ne cédez pas à la tentation du tabac !

Un élément que beaucoup de fumeurs ne savent pas, c’est qu’en plus de

détériorer vos poumons et de polluer vos vêtements,

la cigarette se charge également de réduire votre débit de circulation sanguine. Les muscles ne sont ainsi plus nourris adéquatement, ce qui met en cause leur bon fonctionnement. L’ossature vertébrale est moins soutenue par les muscles et votre dos risque d’en pâtir. De plus, fumer en grosse quantité peut à terme accélérer la déshydratation des disques intervertébraux dans certains cas extrêmes. Or ses caractéristiques d’amortisseurs sont essentielles pour la bonne santé du dos. En somme lorsque vous écrasez une cigarette, ce sont vos vertèbres que vous tassez.

Pensez en fonction de votre dos

Les professionnels que nous avons interrogés s’entendent tous sur un point : il faut prendre conscience de son dos. Concrètement ce que cela veut dire c’est que la plupart des gens savent que s’ils ont mal au dos ils devraient se tenir droit mais dans le canapé, rien n’y fait, ils s’affalent... Pour essayer de pallier cet excès de paresse ou cette tendance à se tortiller, vous pourrez vous posez des questions tout au long de la journée.

Assis(e) au bureau, avez-vous le dos droit ?

Lorsque vous vous couchez, votre corps garde-t-il une position adéquate ? Comprenez, est-ce que votre tête n’est pas trop surélevée ? Est-ce que votre colonne vertébrale est bien droite ? En faisant attention à ce genre de détails, vous aurez naturellement le réflexe de vous tenir plus droit et ainsi de prévenir l’arrivée d’un mal de dos futur. Autour de vous,

des professionnels sont là pour vous aiguiller

et prévenir l’arrivée de mal de dos. Qu’il s’agisse de votre médecin généraliste ou de votre kinésithérapeute, ils vous conseilleront sur les attitudes à adopter et celles à bannir. De même, vous pourrez vous rendre dans une

École du dos

où vous réaliserez sûrement mieux l’impact de votre quotidien sur votre dos grâce aux cours de sensibilisation et les mises en situation que vous y suivrez. Sources Internet :

Avec la collaboration de Vincent Arin Stocchetti

Vincent Arin Stocchetti Masseur Kinésithérapeute DE et Ostéopathe DO en Midi-Pyrénées.

Auteur de 3 ouvrages :

  • « Kiné ou ostéo, qui consulter ? », portraits croisés des 2 professions
  • « Sacrés patients », recueil de nouvelles, présentant un ensemble de portraits fictifs de patients, imaginés à partir de mes souvenirs professionnels.
  • « Soulagez-vous-même vos petites douleurs articulaires », guide d’auto-soins.