TABAC : la question que chacun se pose… pourquoi les fumeurs fument ?

par ANAÏS PORTEFAIX

Selon les statistiques, 15 à 20 millions de Français fument régulièrement (au moins une fois par jour) et le tabagisme touche 40 % d’hommes pour 30% de femmes.

Le tabac est arrivé en Europe au milieu du XVIe siècle, d’abord comme plante d’ornement puis comme remède. Les cigarettes n’étaient alors constituées que de feuilles et de tabac. Aujourd’hui, la cigarette est composée de plus de 4 000 substances chimiques, dont plus de 60 sont classés cancérigènes par le Comité International de Recherche sur le cancer.

La nicotine, composant principal de la cigarette, entraine une forte dépendance de la part de l’organisme, ce qui rend très difficile l’arrêt de la cigarette.

La cigarette peut également être considérée comme un produit de luxe. Son prix augmente fréquemment, alourdissant le budget mensuel des français.

Malgré toutes ces informations et cet impact néfaste sur la santé, nous continuons à fumer. Pourquoi donc ?

pourquoi fume t-on?
Fumer, c’est adopter un comportement social

Pendant les années 1920 et 1930, les années folles, la cigarette est le symbole de la modernité, de la virilité et de l’émancipation des femmes. La cigarette est alors une coquetterie sociale. Mais qu’en est-il de nos jours, au 21e siècle ? La cigarette est-elle toujours un geste social ? On pourrait penser que l’on fume car la nicotine rend dépendant, mais la situation est plus complexe.

La toute première cigarette se fume généralement à l’adolescence, l’âge le plus fragile pendant lequel la personnalité se construit, où les amis sont plus importants que tout et où l’on souhaite appartenir à une communauté.

On teste et expérimente alors toutes sortes de comportements sous l’influence des copains, pour sortir du rang tout en faisant « comme tout le monde », parce qu’on souhaite se détacher de l’image d’enfant, ou de premier de la classe,qui nous colle à la peau. Et parce que pour certains adolescents, faire enrager ses parents, ça n’a pas de prix.

Fumer pour se sentir mieux

Certaines personnes fument parce qu’elles sont angoissées et trouvent dans la nicotine un certain apaisement. Les fumeurs pensent soulager leur stress en inhalant de longues bouffées de fumée, mais la nicotine agit en fait comme un leurre.

Les fumeurs sont de plus en plus dépendants et sont de plus en plus angoissés, jusqu’à ce que l’heure de la prochaine cigarette arrive.

D’autres personnes fument parce qu’elles s’ennuient. La cigarette devient donc une occupation, quelque chose à tenir entre les doigts pour ne pas avoir l’air bête ou gauche.

Il faut dire que c’est l’image que l’on a longtemps eu de la cigarette, par la publicité qui nous a longtemps laisser croire que fumer rendait heureux, en projetant des images d’hommes et de femmes épanouis, la cigarette à la main.

La cigarette c’est convivial ?!

Beaucoup pensent que la cigarette a un aspect convivial. On se retrouve à la pause autour d’une cigarette, à parler de tout et de rien et à plaisanter. Ce geste devient comportemental et reflète le plaisir d’appartenir à un groupe et de partager un point commun.

La cigarette est un plaisir pour les fumeurs débutants, puis avec le temps, fumer devient une habitude, un mimétisme et le plaisir fait place à un besoin irrépressible à combler.

Elle revêt également une vague dimension subversive dans notre inconscient collectif. Un trait qui explique là encore son attrait chez les plus jeunes d’entre nous. Sous l’effet des campagnes de sensibilisation, et de l’air du temps sans doute, les mentalités sont pourtant en train d’évoluer chez les nouvelles générations (pour lesquelles d’autres problèmes de dépendance ou de comportements aux drogues se posent).

S’il n’est pas facile de savoir pourquoi on fume, il est en revanche aisé d’expliquer pourquoi on devrait arrêter de fumer : la cigarette est responsable de nombreuses maladies respiratoires et cardio-vasculaires, elle entraine rapidement une dépendance dont il est très difficile de se défaire et son prix élevé peut entrainer des problèmes financiers.

Enfin, le fumeur n’est pas le seul à absorber les produits toxiques de la cigarette. Sa famille entière en « profite » avec lui. Les enfants sont particulièrement fragiles, ainsi que les femmes enceintes.

Fumer est donc, pour exprimer la chose de manière triviale, une mauvaise habitude dans laquelle on trouve un confort, un temps du moins. Mais comment ne pas être frappé par l’absurde de la chose ? Car au prix de ces micro conforts, on sacrifie généralement sa santé, son bien être. Pour représenter cette absurdité, nous n’avons pas résisté à vous remémorer le fameux sketch d’un tout aussi fameux humoriste : Gad Elmaleh…

Rassurez vous en parallèle, nous avons aussi cherché et réfléchis sur les meilleurs moyens de vous aider à comprendre le tabagisme et surtout arrêter ou faire arrêter de fumer…

Sources internet :