Le rasoir : bête noire de l'épilation ?

par CHARLOTTE BONNARD

Le rasoir a souvent mauvaise réputation lorsque l’on aborde les différentes techniques d’épilation. Il fait le poil dru, la repousse est très rapide… Cependant, de nombreuses personnes l’utilisent. Quels sont alors ses avantages ? Découvrez tout sur le rasoir, et faites-vous votre propre idée sur la question !

Le rasoir, comment ça fonctionne ?

Avant tout chose, revenons sur quelques bases que peu d’entre vous doivent ignorer. Contrairement à l’épilation à la cire, l’épilateur électrique, la pince à épiler, le rasage n’est pas considéré par les professionnels comme une technique d’épilation à proprement parler. Pourquoi ? Parce que l’épilation consiste à enlever le poil dès sa racine, ce que le rasage ne fait pas. En effet, raser revient en réalité à couper le poil au ras de la peau à l’aide des fines lames qui constituent le rasoir.

Pour ou contre le rasoir ?

l'épilation au rasoir

Pourquoi utilise-t-on le rasoir ? La première raison : la rapidité. Un rendez-vous à la dernière minute, un plan piscine improvisé, … pas le temps de faire chauffer la cire et de se lancer dans une épilation minutieuse. Lorsqu’on ne dispose que de peu de temps, le rasoir est la technique idéale. Il suffit de prendre une douche et de se lancer. En 10 minutes, vous êtes prête !

Ensuite, les adeptes de cette technique prônent une peau très douce après l’épilation, ce qui n’est pas le cas juste après une épilation à la cire, ou de petits boutons apparaissent. Pourquoi ? Tout simplement car le rasoir à des lames tellement fines qu’elles rasent le poil et gomment la peau par la même occasion, d’où la sensation de peau « lustrée » juste après l’épilation.

C’est aussi l’ami des femmes « nomades ». Petit, il ne prend pas de place dans la valise, donc vous pouvez l’emporter partout avec vous. Et contrairement à la cire par exemple, vous ne craignez pas que son contenu se déverse au milieu de vos vêtements. De plus, le rasoir est une solution à moindre coût : les premiers prix se situent autour de 2 € et montent jusqu’à une quinzaine d’euros pour les plus perfectionnés (tête mobile, avec embout spécial maillot, rechargeable, à grips, …).

Cependant, le rasoir est loin de n’avoir que des avantages ! Rapidité oui, mais à quel prix ! A la repousse, ce sont des poils drus qui arrivent. C’est pourquoi on dit souvent que la peau « pique » suite au rasage, on a vu plus glamour.

De plus, si sur le court terme vous gagnez du temps, il n’en est pas certain sur le long terme, et pour cause ! En fonction de votre pilosité, vous devrez vous épiler tous les 3 à 4 jours, soit une véritable corvée ! Car la rasoir n’enlève pas la racine de vos poils, sa repousse est donc très rapide.

Enfin, lors de leur passage, les lames fines du rasoir enlèvent une partie du film hydrolipidique de votre peau, ce qui la rend très sensible et peut créer des rougeurs et petits boutons, en particulier sur les zones dites sensibles (aisselles et maillot par exemple). Et les lames peuvent également créer des microcoupures sur votre peau.

3 conseils pour un rasage « au poil »

1) Le sens du rasage

Pour s’épiler de façon optimum, il vous faudra vous raser dans le sens inverse de la pousse des poils, pour bien couper au plus court. D’ailleurs, pour préparer votre peau au rasage, l’idéal est d’être dans la douche et de bien frotter votre peau avec un gel de rasage ou un gel douche, afin de hérisser le poil. Ensuite, faites glisser une première fois le rasoir sur la peau. Et faites-le passer une seconde fois dans le sens inverse. Cela va lustrer la peau et vous donner un épiderme tout doux.

2) Quel rasoir choisir ?

Rasoir oui, mais beaucoup de types de rasoirs existent ! Comment savoir celui qui sera plus adapté ? Déjà, boudez ceux qui ne disposent pas des « grips », ces petites bandes sur le dessus du rasoir. Sans, le rasage est beaucoup plus irritant et le grip tend mieux la peau pour vous raser au plus près. Ensuite, vous pourrez trouver des rasoirs avec une partie plus étroite, elle sert pour les zones plus petites (maillot, aisselles), ou celles qui nécessitent plus de précision (genou, cheville…).

3) Changez régulièrement de rasoir

Avec un rasoir, vous ne pourrez pas effectuer plus de 2 ou 3 rasages, sachez-le. Si vous décider de l’utiliser malgré tout, la qualité de l’épilation s’en ressentira, et vous risquez d’augmenter les imperfections sur votre peau (boutons et rougeurs). En effet, la lame s’émousse rapidement et ne peut pas servir trop longtemps. De même, une fois que vous l’avez utilisé, séchez bien le rasoir, car les lames peuvent avoir de l’oxydation très vite. Une fois que c’est le cas, hors de question de s’en servir, vous pouvez le jeter directement à la poubelle !

Désormais, vous savez l’essentiel sur le rasage, ses bons côtés mais aussi ses inconvénients. Qu’en pensez-vous ? Êtes-vous pour ou contre le rasage ? Et si vous souhaitez découvrir les autres techniques d’épilation, allez voir du côté des « meilleures techniques d’épilation » pour découvrir les alternatives qui s’offrent à vous !