Le sport idéal pour en finir avec votre cellulite

par CHARLOTTE BLOT

Vous cherchez à combattre la cellulite ? Vous possédez le meilleur remède : votre motivation ! Au lieu de dépenser votre temps et votre argent dans des potions et traitements dont l'efficacité n'est pas garantie, ou pour renforcer leur action, pourquoi ne pas choisir le sport ? Mais pas n'importe lequel...

Les résultats s'obtiennent dans la durée

Comprenez, les sports d'endurance. Ils participent à réduire les amas graisseux, donc à rendre la peau plus lisse, car la cellulite est due en grande partie à une mauvaise circulation dans les zones touchées.

Les sports les plus efficaces pour la stimuler sont la marche et la course d'endurance, le cyclisme et la natation. Chacune de ces activités offre des bienfaits spécifiques : par exemple, l’eau en mouvement dans une piscine effectue un massage drainant le long des membres inférieurs. Mais toutes nécessitent un effort prolongé et font travailler l'ensemble du corps, ce qui permet d'améliorer la circulation sanguine et lymphatique et de raffermir les muscles.

Courir pour raffermir vos cuisses

Bien sûr, des résultats ne sont possibles que si vous pratiquez l'un de ces sports régulièrement au moins deux ou trois fois par semaine. Mais si vous souhaitez une amélioration rapide au niveau de l'hypoderme et de l'épiderme, et en profiter pour remettre votre corps en pleine forme, variez les activités qui feront partie de votre routine hebdomadaire ... jusqu'à atteindre une heure par jour d'activité physique intense.

Plus vous augmenterez votre rythme cardiaque et votre respiration, plus vous brûlerez de calories pour subvenir aux besoins du cœur et des poumons. De même, lors d'un effort physique prolongé, vos muscles ont besoin de plus d'oxygène.

C'est pourquoi la pratique régulière d'un ou plusieurs sports d'endurance améliore les échanges métaboliques, donc l'élimination des excédents de graisse. C'est aussi un excellent moyen d'évacuer les toxines liées au stress, l'adrénaline et le cortisol, qui activent spécifiquement les récepteurs des cellules lipidiques au niveau des hanches et du ventre.

Faire travailler les membres inférieurs

Puisque la cellulite est généralement concentrée sur les cuisses, les fesses et les hanches, s'en débarrasser nécessite de faire travailler la partie inférieure du corps. En cherchant à éliminer la cellulite de ces zones, vous allez également tonifier vos muscles. Pour cela, les meilleurs mouvements restent les flexions-extensions et les étirements des jambes, qui peuvent s'intégrer facilement à vos activités d'endurance.

Par exemple, si vous choisissez de courir : commencez par cinq minutes de course, puis récupérez deux minutes en fléchissant les genoux, le dos droit, avant de bondir à la verticale. Répétez l'opération trois fois et reprenez votre course. Au bout de dix minutes, arrêtez-vous de nouveau pour recommencer l'exercice de flexion-extension, et repartez en montant les genoux le plus haut possible. Terminez votre séance de 30 minutes par des étirements des jambes.

Vous pouvez également faire travailler vos jambes dans un bassin : entre deux séries de dix longueurs, suspendez-vous au bord de la piscine, jambes tendues, faites-les monter et descendre en éprouvant la résistance de l'eau. Ces exercices plutôt ludiques offrent des pauses, renforcent les muscles, et à long terme, rendront votre peau plus lisse.

Surtout, ces exercices physiques ne doivent pas être une corvée. Modifiez-les de manière à y prendre du plaisir. Par exemple, invitez des amis à vous accompagner pour une marche rapide un ou deux après-midi par semaine.

Profitez-en pour découvrir des coins inexplorés, ou partez en excursion en vélo le samedi avec votre famille ... bref, soyez tonique ! Profitez de toutes les opportunités pour bouger.

Sources internet :
Avec la collaboration de Dr Catherine Gaucher

Dr Catherine Gaucher Le Docteur Gaucher est diplômée de Médecine, spécialisée dans la dermatologie et l'homéopathie. Après avoir fait ses études à Montpellier, son métier et ses compétences l'ont amenée à beaucoup voyager. De ce fait elle exerça un peu partout dans le monde, notamment au Pérou où elle mena un projet de recherche sur l'homéopathie en observant des malades atteints du choléra. Elle est aussi la fondatrice de Homéopathes Sans Frontières et son cabinet se trouve à Paris.